Propagation

mercredi 3 août 2011, par Syn-Anton


EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE REMIXES !!!

"SURVIVAL SOUNDS" album remixed by Lofofora, Asian Dub Foundation, Dee Nasty, Punish Yourself vs Sonic Area, Silent Frequencies, Beat In Zen, La Machine, Quetzalcoatl, Jipouille de Saint Loup, Fedayi Pacha, Mimetic, Suicide Inside, Rasboras....

AVAILABLE on our Juste Une Trace label !!!!

SPREAD THE DISEASE ! ! !

EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE REMIXES !!!

"SURVIVAL SOUNDS" album remixed by Lofofora, Asian Dub Foundation, Dee Nasty, Punish Yourself vs Sonic Area, Silent Frequencies, Beat In Zen, La Machine, Quetzalcoatl, Jipouille de Saint Loup, Fedayi Pacha, Mimetic, Suicide Inside, Rasboras....

SOON AVAILABLE on our Juste Une Trace label !!!!

SPREAD THE DISEASE ! ! !




Avec plusieurs albums incendiaires, un parcours de précurseur, des alliances coups de poing (Young Gods, KMFDM) et des invitations "première classe" en tournées internationales (Nine Inch Nails, Prong, Ministry, Faith No More, Godflesh, Killing Joke), TREPONEM PAL est le fer de lance français du rock indus.

• 2013
Alors que le groupe était en tournée à travers le pays pour soutenir l’album "Survival Sounds" (jouant au Festival Hellfest en Juin, entre autres), d’autres "survivants du son" ont travaillé sur leur propre vision de TREPONEM PAL et leur nouvel album. Venant de tous les horizons musicaux (comme Treponem Pal), de hip hop (Dee Nasty), électro pop (Asian Dub Foundation), électro sombre (La Machine, Mimetic) de métal industriel (Punish Yourself), heavy rock (Lofofora) et même reggae dub (Fedayi Pacha), chacun d’eux a ajouté sa propre inspiration pour un album de remixes,
et l’ensemble du projet a donné naissance à l’album "EVIL MUSIC FOR EVIL PEOPLE REMIXES".

• 2012
"SURVIVAL SOUNDS", le sixième album de TREPONEM PAL, sortira le 7 septembre prochain sur le label Juste Une Trace.

La musique de TREPONEM PAL a toujours été un patchwork sonore, ce nouveau projet n’échappe pas à la règle. Dès le premier titre, "Survival Sounds", des vibrations hypnotiques et envoûtantes vous embarquent dans un voyage au pays du chaos. A base de gros riffs de guitare, de machines déchaînées et d’une batterie à la précision militaire, le chant de Marco Neves, toujours puissant et rauque, prend parfois des accents de ‘crooner’ du rock industriel comme sur le tubesque "Runaway Far Away" ou le remarquable "Lowman Blues".
Le groupe esquisse aussi des pas de d(tr)anse en revisitant la valse avec une "Drunk Waltz", titubante et tournoyante… "Evil Is Calling" ou "Subliminal Life", oppressants et noirs, martèlent leurs rythmes infernaux et glacent le sang avec leurs univers sans couleur, sans chaleur, un néant infini…
Les lancinants "Let’s Take A Ride" à la puissance exponentielle, ou "Love The Life We Live", torturé par les samples de Didier, complètent les nombreuses facettes de ce retour aux sources musical teinté de dark blues.

Enregistré à Paris et coproduit par le groupe et son complice de longue date Jipouille de St Loup, "SURVIVAL SOUNDS" emporte TREPONEM PAL sur les routes pour asséner à son public un nouveau show qui marque les esprits. En live aussi, TREPONEM PAL, c’est une EXPERIENCE…

• 2011
Après deux ans de production et d’exploration intense, TREPONEM PAL peaufine les douze compositions de son nouvel album "SURVIVAL SOUNDS", aux rythmes et sonorités "fast forward to the roots"... et accueille en son sein déjanté un nouveau freak / bassiste, Syn-Anton !

• 2008
TREPONEM PAL signe "WEIRD MACHINE", plus de dix ans après le précédent album. Enregistré à Genève et coproduit par David Weber, l’album compte, en very special guests, Ted Parsons (batteur des Swans, Prong, Jesu) et feu Paul Raven (éminent bassiste de Killing Joke, Godflesh, Pigface, Prong, Ministry). Ce dernier meurt pendant l’enregistrement, il aura eu le temps de poser sa basse sur trois titres… "WEIRD MACHINE" est un missile toxique, métallique, électronique, psychédélique. L’arrivée derrière les fûts de Mathys El Marto donne à TREPONEM PAL la force d’un rouleau compresseur sur scène, ils aplatissent l’Europe, partageant la scène avec Killing Joke.

• 2011-2006
TREPONEM PAL est en sommeil, Marco Neves, responsable du label Hammerbass et du sound-system Dub Action, explore d’autres mondes avec la sortie sur le label Island de l’album éponyme "ELEPHANT SYSTEM", produit par l’éminence grise d’On-U Sound, Adrian Sherwood (producteur des premiers Nine Inch Nails, Ministry, Front 242 ou Primal Scream, mais aussi de stars du reggae dub comme Lee Perry ou Dub Syndicate). Une conséquente tournée sound-system accompagne cette sortie. Parallèlement, le bouillonnant cerveau de Trepo sort chez EMI des compilations dans lesquelles il revendique ses goûts musicaux : Gothique, Métal, Fusion, Rap, Reggae, Dub… Rechargé à bloc par ses diverses expérimentations et avide de retrouver des sensations plus brutales, Marco s’attèle avec son complice Didier B. à remettre sur pied TREPONEM PAL. Rentre en scène Polak, guitariste et source d’énergie pure, qui apportera sa patte sur les compositions qui s’élaborent.

• 1997
TREPONEM PAL signe un contrat avec Mercury / Polygram. Sascha Konietzko, tête pensante de KMFDM, est aux manettes pour la production de "HIGHER", enregistré au studio Bad Animal de Seattle (Soundgarden et Alice In Chains). Toujours plus lourd, toujours plus groove, "HIGHER" confirme l’hétérogénéité du groupe, qui compte désormais un nouvel appui de choix en la personne de Didier B. aux samples. Boosté par la reprise du culte « Funky Town » de Lipps Inc. ou par l’impact sonore de « Renegade », TREPONEM PAL rencontre avec cet album son plus grand succès.

• 1993
"EXCESS & OVERDRIVE", sorti chez Roadrunner, reste encore aujourd’hui est un album culte pour les accros au groupe et les puristes du métal industriel, contenant entre autres l’emblématique "Pushing You Too Far". La collaboration de Franz Treichler des Young Gods (producteur exécutif) fait de cet album un assaut sonore très abouti. Les gars du 93 tutoient, en anglais, les grands du genre.

• 1992
Ministry, alors au top de sa carrière, est à l’affiche du festival itinérant Lollapalooza... et Al Jourgensen invite deux membres de TREPONEM PAL à ses côtés sur 25 dates ! Du jamais vu…

• 1991
L’album "AGGRAVATION" est salué par critique hexagonale et internationale. Avec l’appui de Stephen Priestly, batteur du Celtic Frost, TREPONEM PAL pousse les limites de la diversité musicale (reprise électrique du hit de Kraftwerk, "Radioactivity") et des frontières physiques. Godflesh, Pitchshifter… la famille industrielle s’agrandit, TREPONEM PAL continue d’écumer les routes européennes.

• 1988
Sortie du premier album éponyme "TREPONEM PAL". Le groupe français est le tout premier à décrocher un contrat mondial avec le label Roadrunner. L’album est un pavé dans la mare : il mélange les sentiments, les styles et les influences (indus, metal, machines, groove, tribal). TREPONEM PAL concrétise en live par des prestations presque mystiques et pose les bases de sa grande famille en tournant en Europe avec Prong ou les Young Gods.

• 1986
TREPONEM PAL lance l’offensive ; emmené par Marco Neves, le groupe souhaite engendrer un nouveau son… brutal et sans aucune limite ou restriction musicale. Au même moment, outre-Manche et outre-Atlantique, Godflesh, Ministry et quelques autres explorent eux aussi cette nouvelle tendance, l’avenir proche les mettra rapidement en contact.



Partagez cette page sur facebook !


| Plan du site | RSS 2.0 | Crédits